News

IaC et montée à l’échelle : Intervention de Xavier Talon à Centrale Supélec

“Qu’est-ce qui empêche les DSI de dormir ?”
Voici la question qui a servi de porte d’entrée pour les étudiants en architecture des systèmes d’information de Centrale Supélec aux problématiques actuelles dans le monde de l’IT.


Les professionnels de l’informatique diront que les réponses à cette question d’accroche sont beaucoup trop nombreuses et nous sommes évidemment d’accord…
Mais il y a une réponse parmi elles sur laquelle nous avons décidé de nous pencher et apporter un éclairage : les problématiques liées à l’écriture du code d’infrastructure (Infrastructure as Code) et de sa montée à l’échelle. C’est autour de ce sujet que Xavier Talon, co-fondateur et directeur technique d’Orness, est intervenu à Centrale Supélec le mardi 18 janvier.

L’idée derrière cette initiative : donner aux étudiants un aperçu des problématiques réelles dans le monde professionnel de l’IT, en se fondant sur des exemples concrets. 

Orness accompagne les DSI des grands-comptes depuis plus de 20 ans, partant de son expertise en infrastructure et se spécialisant au fur et à mesure des évolutions dans la transformation numérique et le DevOps. 

Riche de cette expérience, la présentation donnée à Centrale Supélec aborde la problématique particulière de l’écriture du code d’infrastructure (IaC) et de sa montée à l’échelle. Elle propose une approche low-code basée sur la modélisation des produits à différents niveaux de détail d’architecture.

Cette démarche est ensuite illustrée avec l’outil Open Source Leto incubé par DitRit, le think & do tank de la transformation numérique issu en 2019 du labo Orness afin d’ouvrir ses projets aux contributeurs pluridisciplinaires de tous horizons.

Aujourd’hui, DitRit est une association indépendante d’intérêt général dont l’objectif est d’étudier les difficultés rencontrées par les organisations dans le cadre de leur transformation numérique, et d’incuber des projets Open Source. 

En tant qu’initiateur et mécène principal de DitRit, Orness continue aujourd’hui de participer à son développement et cherche régulièrement des contributeurs pour ses divers projets techniques. 

L’intervention à Centrale Supélec s’inscrit dans la démarche historique d’Orness, pilotée par Carole Amado (dirigeante et co-fondatrice d’Orness), d’accompagner les étudiants et de leur apporter son expérience afin de servir de pont entre la formation proposée par l’école et la réalité du monde professionnel. 

Toujours essayer de franchir le pas pour aborder les choses autrement, ne pas rester extrêmement focalisé sur les technologies, essayer d’avoir une double compétence et un regard informé par plusieurs disciplines… Voici quelques idées clés que l’on aimerait que les étudiants retiennent à l’issue de cette démonstration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *