News

Interview Coopteur-Cooptée : Charles et Hanen

Nous vous proposons un premier témoignage coopteur-cooptée avec Charles et Hanen, où ils racontent le processus, leur démarche et donnent des petites astuces pour mieux coopter.

Bonjour Charles ! Est-ce que ces cooptations étaient pour un poste précis ?
Pas toujours ! Souvent, c’était tout simplement des rencontres entre Orness et les personnes de confiance qui étaient potentiellement à la recherche et avaient des profils intéressants pour Orness.

Comment présentes-tu Orness à ton entourage ?
Je parle toujours de la prise de contact autour d’un verre ou un Escape Game, dans un environnement détendu, ce qui se fait beaucoup chez Orness. Les gens sont sympathiques, il y a une approche naturelle.

Gardes-tu contact avec les personnes que tu as cooptées ?
Oui : il y a une personne avec qui je travaille toujours, et je garde contact occasionnellement avec les autres, dans la mesure du possible avec le contexte actuel ! S’il y a des nouvelles personnes qui arrivent dans mon périmètre, je pourrais à nouveau coopter.

Pourquoi la cooptation est-elle importante d’après toi ?
Sur le plan humain, cela fait une différence. Dans notre domaine, nous avons toujours des bons points de contacts : notamment des collègues de plusieurs sociétés de service et nous nous faisons confiance. En général, nous savons comment travaille la société d’après ce que nos contacts nous racontent et ça rassure : on préfère aller dans une société sur laquelle on a ces informations.

Quelle est l’information clé à garder en tête en cooptant quelqu’un ?
Je dirais qu’il faut parler d’Orness tel qu’on la perçoit, de ce qu’elle propose en dehors du salaire. Souligner le fait que c’est une petite structure dans laquelle la personne sera la bienvenue. 

Comment fais-tu pour intéresser une personne qui n’est pas en recherche ?
Encore et toujours, simplement en parlant de ma société. C’est tout d’abord une présentation et si un jour il décide de partir, il pensera à cette rencontre. 

Avais-tu fait de la cooptation avant ? En quoi est-ce différent chez Orness ?
J’avais jamais fait de la cooptation avant Orness. On sent une vraie différence ici, une approche qui passe par le contact. Tu n’es pas vu comme un numéro, il n’y a pas vraiment de sentiment de hiérarchie et les procédures sont moins longues.
Moi-même je connaissais déjà des personnes d’Orness quand je suis arrivé : comme je disais, c’est toujours rassurant.

Bonjour Hanen ! Etais-tu en recherche au moment de ta cooptation ?
Pas du tout. Charles et moi avions travaillé chez le même client avant. Quand Charles a changé de boîte, il m’a parlé de sa nouvelle société qui était sympa, avec des gens à l’écoute. Une fois, nous sommes partis boire un verre pas loin d’ Orness et Charles m’a proposé de passer pour dire bonjour : je n’étais pas prête pour une rencontre pro. Je voulais changer de mission mais je n’étais pas prête pour chercher sérieusement. J’étais impressionnée par l’accueil chaleureux, je me suis sentie tout de suite à l’aise. Pendant cette rencontre, on m’a simplement posé quelques questions rapides. 

Qu’est-ce qui a éveillé ton intérêt pour Orness ?
C’était plus chaleureux et convivial que d’habitude. Je me suis sentie à l’aise, comme si je connaissais Orness depuis longtemps. 
La mission m’avait aussi beaucoup intéressé. Je l’attendais sans avoir la pression. 

Peux-tu nous parler un peu du processus de ton recrutement ?
Après la première rencontre avec Orness, j’ai participé à un Escape Game avec les autres collègues et Charles. Je n’ai pas vraiment eu d’entretien au sens classique du terme, je n’avais pas de sensation d’un entretien d’embauche stressant : j’ai eu un premier appel pour me demander ce que je voulais exactement, j’ai échangé avec Elodie, on m’a proposé le client et la mission. J’ai passé un entretien avec le client et, une fois validé, j’ai signé mon contrat. La mission avait été trouvée rapidement et c’est ce que je fais aujourd’hui. C’est différent de ce que j’avais fait avant et c’était donc un challenge.

As-tu déjà coopté quelqu’un chez Orness ?
J’ai recommandé 3 personnes qui sont suivies par l’équipe recrutement d’Orness !

Un conseil pour les futurs coopteurs ? 🙂
La façon de coopter chez Orness aujourd’hui sort de l’ordinaire et on peut toujours trouver des personnes, donc n’hésitez pas !